La conservation, mode d’emploi

Voici un Topo sur la conservation et le vieillissement des Havanes. Il faut distinguer trois grandes catégories de conservation/vieillissement…

Vous venez d’acquérir quelques vitoles et vous êtes un Amateur occasionnel

Votre soucis est donc de maintenir vos vitoles à un bon niveau d’humidité (ni trop – ni trop peu) pour les conserver sans les abîmer vous pouvez donc utiliser un humidor, un système bricolé, un Ziplock ou un sachet humidificateur.
Il est vrai que d’un point de vue esthétique un bel humidor est l’idéal (en ce qui me concerne je préfère les jarres) mais d’un point de vue purement technique les autres systèmes, selon la rotation du stock, sont aussi fiables et beaucoup moins onéreux (ce qui permet d’acheter plus de cigares ou une bonne bouteille de malt).

Attention dans le cas de figure abordé ci-dessus l’objectif n’est pas de faire vieillir mais de conserver ses cigares quelques temps avant de les déguster, car pour les faire vieillir il est fortement recommandé de conserver en boîtes complètes et d’éviter les ouvertures fréquentes car la circulation d’air n’est pas l’ami des Havanes. Avoir un niveau d’humidité moindre étant largement suffisant dans ce cas, nous y revenons + tard.

Vous venez d’acquérir des pièces au détail et une/plusieurs boites, vous êtes un  » bon Amateur « 

Vous savez ou vous avez appris par l’expérience que les Havanes ont une période plus ou moins longue pendant laquelle ils sont impropres à la dégustation (ammoniaque, âcreté,…). En effet pour rouler les différentes feuilles de tabac (seco,ligero et volado) qui composent la liga (poupée), celles-ci ont besoin d’être humidifiées, ce qui provoquera une forme de fermentation. Il est donc préférable de fumer ses cigares soit avant 3 mois (après le roulage), soit de les oublier au moins 1 an (parfois plus). Par exemple pour les grands modules corsés et riches, 2 ans de repos ne leur font pas peur.

Dans ce cas-là l’humidor de bureau n’est plus adapté, il vous faudra un meuble ou un contenant plus grand dans lequel vous pourrez oublier vos Havanes en boites entières et si vous avez du détail en regroupant les unités dans un  » cabinet de 50  » vide par exemple, la solution idéale mais la plus onéreuse est une armoire en cèdre (comme à Cuba), il en existe de différentes tailles. Sinon pour des raisons d’économie vous pouvez vous fabriquer un « frigo humidor », une « glacière-humidor » ou un  » tupperdor ». C’est pour ma part cette dernière solution que j’utilise depuis 15 ans. Il existe de très grands contenants sur roulettes dans lesquels on peut stocker aisément une quinzaine de boites pour +/- 15€ dans les solderies. C’est un système avec lequel je n’ai jamais eu de problèmes, j’en ai actuellement 3 en service.

Attention dans le cas de figure abordé ci-dessus l’objectif n’est pas de faire du « Vintage » … simplement quand on est passionné et perfectionniste, cela permet de fumer ses vitoles au meilleur de leur forme, totalement débarrassées de l’âcreté et de l’ammoniaque dus à leur jeunesse.

Vous êtes un fou/un collectionneur de Havane et vous aimer fumer du  » Vintage  » (au moins 5 ans)

Là il y a des règles strictes à respecter (comme pour la garde des grands vins). Il faut impérativement conserver en boite pleine, pour la garde les cabinets sont d’ailleurs préférables. L’idéal pour ce type de conservation c’est une cave à50% – 60% d’humidité et une température de 16°/18°.

Si vous avez les moyens, il existe des caves àvins qui régulent la température et l’humidité.

Il faut absolument les protéger d’une trop grande humidité et du renouvellement de l’air qui aggravent le vieillissement … passé un certain seuil (difficilement mesurable) ces facteurs vont vider votre Havane de sa texture et de son âme (on parle dans ce cas de cigare  » passé  » ). Pour déguster ses Havanes « Vintage » il vous suffira alors de les remonter gentiment en humidité en les déplaçant quelque temps avant la dégustation vers votre humidor de bureau ou vers une Jarre.

par Marc-Raf le 03/11/2004

RDV sur le topic Hardware pour les illustrations des différentes solutions de conservation évoquées ci-dessus.